Claire Tardif a fait don d’un rein à son mari, Jean-Guy

Quand donner un rein rime avec…se faire du bien!

Se faire du bien, c’est avoir pris la décision, sans aucune hésitation, que je voulais donner un rein à mon mari qui souffrait d’insuffisance rénale depuis 6 ans.

Se faire du bien c’est avoir compris qu’on avait mis sur mon chemin un ange gardien, l’infirmière spécialisée France Martineau de l’Hôpital Royal Victoria, qui m’a accompagnée tout au long de cette grande aventure et qui prend encore si bien soin de moi.

Se faire du bien c’est faire confiance à une équipe formidable d’infirmières et de médecins spécialistes qui a rendu possible ce miracle de vie.

Se faire du bien c’est accueillir avec une immense gratitude l’aide de mon employeur et de ma collègue de travail qui m’ont donné la flexibilité nécessaire pour compléter en 7 mois tous les tests médicaux qui ont confirmé que je pouvais donner un rein à mon mari.

Se faire du bien c’est accepter l’élan de générosité spontané de nos voisins Karen, Dan, Mario, Andrea et Josie qui, à l’annonce de notre démarche, se sont tous mobilisés pour nous concocter des plats santé et s’assurer que je me sentais en sécurité alors que mon mari était toujours à l’hôpital. Sans oublier la grande bonté de Frank qui a décidé de couper le gazon tout l’été et ramasser les feuilles à l’automne.

Se faire du bien c’est regarder mon mari à qui j’ai donné un rein le 16 juin 2011 et que je vois maintenant débordant d’une énergie retrouvée. Je pense à la merveilleuse chance que j’ai eue de pouvoir lui faire ce cadeau et à la longue vie que nous avons devant nous.

N’hésitez pas à donner un rein, ça fait vraiment beaucoup de bien!

Claire Tardif