Des évaluations complètes et obligatoires

Ces évaluations visent principalement à protéger le donneur afin de s’assurer que les risques encourus soient le plus bas possibles, mais servent également à protéger le receveur contre des conditions médicales qui pourraient être transmises au moment de la transplantation. En faisant cette évaluation, on s’assure que le donneur est en bonne santé et que les risques à court, moyen et long termes sont le plus bas possible.

Les évaluations médicales permettent de déterminer la fonction rénale et cardiaque du donneur et de détecter toute présence de maladie coronarienne, de diabète, de taux élevé de cholestérol, de cancer ou maladie transmissible

Bien que l’évaluation de base soit la même pour tous les donneurs évalués, certaines conditions particulières chez un donneur peuvent justifier l’ajout d’un ou plusieurs examens. Également, il arrive parfois que les résultats obtenus lors d’un premier examen justifient l’ajout d’un examen supplémentaire. Toute condition médicale identifiée lors de l’évaluation est communiquée au patient et un suivi médical est assuré. En général, les examens s'étalent sur une période d'une année mais cette période peut être plus courte suivant les personnes.